Antoinette Fouque – Site Hommage


Antoinette Fouque – Site Hommage

Théoricienne et écrivaine

Antoinette Fouque (Antoinettefouque-hommage) a une aversion pour les mots en "-isme", qui renvoient à une doctrine. Elle imagine alors le mot "féminologie". "Le dictionnaire universel des créatrices" est édité sous sa direction. Cet ouvrage rend hommage à celles qui ont été écartées injustement de l'Histoire depuis 40 siècles. Ce qu'elle appelle la féminologie, Antoinette Fouque le détaille au fil de 3 ouvrages.

Toute la littérature féminine de l’époque est proposée dans sa première boutique du côté de Saint-Germain-des-Prés à Paris. Avec des centaines de livres dédiés à la pensée des femmes, la maison d’édition d’Antoinette Fouque aide de nombreuses écrivaines à diffuser leurs idées. Lieux de rencontres, les librairies inaugurées par l'écrivaine ouvrent leurs portes jusque tard en soirée. Antoinette Fouque s'est aperçue à quel point les femmes occupent peu de place dans le domaine du livre à force de fréquenter les cercles littéraires.

Antoinette Fouque, de Marseille à Paris

En 1964, Antoinette Fouque est maman, elle prend à ce moment conscience des problèmes que connait une femme lorsqu’elle assume ses rôles de maman et de femme tout en exerçant une profession. Elle a été à bonne école dès lors que son père est un militant communiste. De son enfance passée dans un environnement ouvrier, Antoinette Fouque va garder toujours un solide enracinement à gauche.

Cette théoricienne du féminisme fait partie des militantes qui ont fondé le MLF. Au début de la décennie 80, Antoinette Fouque s'envole pour les USA et se met en retrait du MLF. Le mouvement, à ce moment en proie à des querelles internes, a de moins en moins de militantes. Une nouvelle structure baptisée l'Alliance des femmes pour la démocratie voit le jour à l’initiative d’Antoinette Fouque lorsqu'elle rentre des Etats-Unis en 1989. Pour éviter une récupération par les partis, le sigle MLF a été déposé à l'INPI.

La vice-présidence de la commission des droits de la femme revient à Antoinette Fouque au parlement de Strasbourg. Antoinette Fouque entre en campagne sur la liste MRG (Mouvement des Radicaux de Gauche) au scrutin européen de 1994. Elle siège à Strasbourg durant cinq ans. En 2015, les droits des femmes se trouvent encore en danger et l'AFD se bat dans le but d'empêcher la poussée des extrémismes.

Une militante sur toute la planète

Toutes les luttes ont reçu le soutien d'Antoinette Fouque. Le Collège de Féminologie et l’Observatoire de la Misogynie ont été fondés par cette militante. Pour la militante, l'épouse du soldat inconnu est plus inconnue que lui. Elle le clame durant une manifestation du Mouvement de libération des femmes à Paris. Antoinette Fouque s’engage en particulier avec Aung San Suu Kyi face à la dictature au Myanmar.